France-Chili

Suivez la situation au Chili. Ce blog est indépendant de tout organisme officiel et ne reçoit aucune subvention!

L’imagination au pouvoir!

Partageons les bonnes idées.

Jorge Orellana Benado, fondateur de france-chili.com et de www.artsduchili.com

contact: actus@france-chili.com

Ça bouge pour cette rentrée 2019-2020!  Nous sommes heureux de partager avec vous tous le projet de Laura Fuentes Matus. On vous présente le résumé de son projet, et s’il vous intéresse et vous souhaitez le soutenir suivez ce lien pour faire un don et contribuer à sa réalisation.

26 et 27 septembre au Théâtre Aleph à 20h

Dans le cadre de ce projet vous avez 2 dates à retenir, les 26 et 27 septembre les portes du Théâtre Aleph seront ouvertes pour recevoir un plateau de « luxe » avec  Laura Fuentes Matus, Ángel Hernández et la participation exceptionnelle de Maria Paz Santibañez et l’acteur Julio Milostich.

Cliquez sur le logo pour aller sur le site.

Cliquez sur le logo lire CP en espagnol.

Présentation du projet

Résidence de recherche, création et d’échange entre le Théâtre pour la fin du monde (Mexique) et l’association Pemehue CAI (France)

Nous faisons appel à vos dons afin d’aider à la réalisation du projet théâtrale de Fragments d’une amulette brisée d’Ángel Hernández (Mexique, 2018), le texte est écrit d’après le roman  Amulette de Roberto Bolaño (Chili, 1999) mise en scène par Laura Fuentes Matus et Ángel Hernández. Nous avons besoin de votre soutien afin d’aider à couvrir ses frais une fois en France pour la 2e partie du projet, work in progress.

Laura Fuentes Matus

Une boîte de Pandore où se confronte le délire d’une société et de ses générations face aux modèles et aux stratégies de lutte pour la survie commune. Cette dernière est médiatisée par le traitement d’espaces alternatifs qui installent une plate-forme de recherche, d’expérimentation et de dialogue permanent avec la réalité des contextes politiques dans le monde.

Ángel Hernández

Les fragments de cette amulette correspondent aux vestiges de diverses générations dans trois pays : Le Mexique, la France et le Chili. Les étudiants de Mai 1968 en France avaient écrit sur les murs et sur des tracts  « Imagination au pouvoir ». Cette expression reprise par le manifeste collectif de justice pour le Mexique en 1968, devint un signe de force et de rébellion. Le slogan impliquait le rejet de tout pouvoir immobile et la recherche concomitante d’un pouvoir relationnel entre l’État et la société, très différent de celui dont le monde avait hérité dans l’après-guerre.

En savoir plus sur le projet et faire un don

L’œuvre de Roberto Bolaño en français (édité par la revue Europe) est disponible sur la boutique Arts du Chili 

 

Crédits : © association pemehue CAI

Leave A Comment

Votre email ne sera pas publié.

Praesent risus. eget ultricies risus luctus vulputate, libero leo. dolor.