France-Chili

Blog indépendant et alternatif en français et castillan. Blog independiente y alternativo en francés y castellano.

Le Chili dans la presse

Partageons les bonnes idées


Après l’élection de 155 constituants par voix populaire le Chili est à nouveau sous les feux de projecteurs et les analysent fussent de toutes parts.

Parité hommes femmes, élus représentant les peuples originaires, impossibilité de cumul des mandats, étaient quelques unes de conditions pour être parmi les 155 élu (e)s à la Convention Constituante, chargée d’écrire la nouvelle Constitution du Chili en 9 mois, maximum en 12 mois.

Aucun analyste, aucun institut de sondages avaient vu venir le véritable tremblement de terre qui à secoué le pays le 16 mai au soir.

Le mouvement de révolte sociale du 18 octobre 2019 et le plebiscite du 25 octobre 2020 avaient pourtant pu mettre les experts politique chiliens sur la bonne voix.

À croire que après avoir été le « laboratoire » du Neo libéralisme dans le monde le Chili sera à nouveau observé à la loupe, cette fois par l’issue démocratique (momentané) de la plus importante révolte populaire de son histoire et par la volonté de citoyens de mettre en place un système ou le vivre en « dignité » soit le véritable moteur de la société.

Par Jorge Orellana Benado fundador du blog france-chili.com


Juillet 2021

Le processus de rédaction de la nouvelle Constitution du Chili a commencé sous tension, dimanche 4 juillet, mais aussi avec la détermination de changer l’histoire du pays en élisant une Indienne mapuche comme présidente de l’Assemblée constituante.

« Cette Constituante va transformer le Chili », a lancé l’universitaire mapuche Elisa Loncón, en tenue traditionnelle, après être montée sur l’estrade et avoir salué en mapudungun, la langue du peuple mapuche. La linguiste a souligné que c’était là un rêve partagé par toutes les communautés du Chili dans leur diversité, le rêve de prendre soin de la Terre Mère, d’accéder aux droits sociaux et au droit à l’eau.

Reprtage à lire sur le site de france24


Le Chili lance le processus de rédaction de sa nouvelle Constitution

La linguiste mapuche Elisa Loncon a été élue, dimanche, présidente de l’Assemblée constituante. L’institution va s’atteler à la rédaction de la nouvelle loi fondamentale. 

Lire sur lemonde.fr


L’Assemblée constituante élue mi-mai a pris ses fonctions officiellement dimanche lors d’une journée mouvementée. Une première session marquée aussi par l’élection d’Elisa Loncon Antileo, une universitaire plébiscitée par sa communauté, à la tête de l’Assemblée.

A lire sur RFI

Ecoutez l’entretien avec Frank Gaudichaud chez RFI


Les 155 membres de la Convention constitutionnelle élus à la mi-mai se trouvent pour la première fois réunis, dimanche 4 juillet. Ils ont entre neuf et douze mois pour rédiger le nouveau texte fondateur du Chili qui sera soumis à référendum. En jeu, notamment, une reconnaissance des droits des peuples indigènes ou le droit à la santé et à une éducation gratuites.

A lire sur le site la-croix.com


Coronavirus : Nouveau confinement à Santiago du Chili

Le Chili comptabilise plus de 30.000 morts pour une population de 19 millions d’habitants. 

La région métropolitaine de Santiago du Chili a commencé ce samedi un nouveau confinement afin de lutter contre l’augmentation récente des cas de Covid-19, en dépit d’une importante campagne de vaccination.

Lire sur 20 minutes.fr

https://bit.ly/3cGKhSy


Le Chili vit un événement démocratique majeur. Le 25 octobre 2020, les citoyen.ne.s chilien.e.s se sont prononcé.e.s en faveur de la rédaction d’une nouvelle constitution. Sur les 155 citoyen.e.s élu.e.s pour la rédiger, 7 sont Mapuche : un peuple autochtone qui représente 12% de la population et dont les droits ne sont pas reconnus par l’actuelle constitution, héritée du régime de Pinochet. L’enjeu de cette nouvelle constitution : créer un état plurinational  pour reconnaître les territoires ancestraux et les systèmes de gouvernement des peuples autochtones. Suite à un premier reportage publié ici en octobre 2020, nous continuons à suivre le parcours de Veronica, qui a organisé durant toute la campagne des rencontres en visioconférence avec des candidat.e.s Mapuche à cette assemblée citoyenne.

Lire le reportage complet chez https://lareleveetlapeste.fr/

Reporterre

L’écriture d’une nouvelle Constitution pour en finir avec l’ère Pinochet et le système néolibéral installé pendant sa dictature, les Chiliens l’ont arrachée au gouvernement du président milliardaire Sebastián Piñera après des semaines de mobilisations violemment réprimées fin 2019, et ayant provoqué la mort d’au moins vingt-sept personnes et des centaines de mutilés, selon un rapport accablant de l’Organisation des Nations unies (ONU). Ils ont également obtenu que l’Assemblée constituante soit paritaire et multiculturelle.

Pour la première fois, une Constitution va donc être rédigée par autant de femmes que d’hommes [1] et par des représentants des neuf peuples originaires du Chili [2], qui ne sont pas reconnus dans la Constitution actuelle. Ainsi, 17 des 155 sièges seront réservés aux peuples autochtones longtemps méprisés, et toujours réprimés par l’État chilien.

https://bit.ly/3wkM8UO


En achetant un tableau vous contribuez au financement du blog !

Ouest France

Après un peu plus de la moitié des bulletins dépouillés, les partis indépendants arrivent en tête du scrutin, dimanche soir au Chili, pour désigner les rédacteurs de la nouvelle loi fondamentale.

https://bit.ly/2SWVIib


France Inter

Ils ont défait toutes les stratégies politiques. Celle de la droite chilienne, qui s’était unie derrière le Président Sebastian Pinera dans l’espoir de contrôler une minorité de blocage. Il lui fallait le tiers des sièges, elle en a moins de 30%, et le président chilien a reconnu son échec.

https://bit.ly/2S644TX


Le Monde Diplomatique

Surprise électorale, débâcle des partis traditionnels, « nuit des longs couteaux » au sein de la droite, début de la fin pour les héritiers de Pinochet, énorme défaite du président Sebastián Piñera — qui l’a reconnue lui-même —, victoire du mouvement populaire…

https://bit.ly/3u1QzC1


france24

Le scrutin pour désigner les rédacteurs de la nouvelle Constitution chilienne a favorisé les candidats de gauche et les indépendants, au détriment de la droite au pouvoir, selon les premiers résultats publiés dimanche soir.

https://bit.ly/3v12CRr


France Inter

C’est passé relativement inaperçu : le Chili s’est rendu aux urnes ce week-end, pour désigner les membres d’une Assemblée Constituante : un parlement qui sera chargé d’écrire une nouvelle Constitution. Et c’est un événement démocratique important. C’est le « monde d’après ».

https://bit.ly/2Sb46tN


Les Echos

Lors d’un vote historique, les Chiliens ont élu l’assemblée chargée de modifier une Constitution héritée de la dictature d’Augusto Pinochet. L’alliance de droite conservatrice au pouvoir et les partis traditionnels ont essuyé un lourd revers.

https://bit.ly/3otfFc9


Libération

Les candidats indépendants, pour beaucoup issus des mouvements sociaux, et la gauche alternative sont les grands gagnants du scrutin visant à installer la nouvelle assemblée constituante. La droite au pouvoir subit une lourde défaite.

https://bit.ly/3wjp1K0

Crédits : © Photo une france-chili.com © Tous les cites web cités.

Leave A Comment

Votre email ne sera pas publié.

suscipit diam leo. ipsum ante. in efficitur. sem, ut tristique adipiscing