Au Chili, le pari
de la Constitution

Partageons les bonnes idées. Par Franck Gaudichaud dans Le Monde diplomatique On aurait pu s’attendre à ce qu’elle exprime de la joie, mais Mme Alondra Carrillo fulmine. Depuis de nombreuses années, cette jeune militante féministe de Santiago du Chili attendait le moment où son pays se débarrasserait de la Constitution de 1980, héritée de la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1989). Alors que, depuis la transition «vers» la démocratie, tous les gouvernements se sont employés à

Continue reading…