France-Chili

#Culture #Découverte #Partage #Voyage

Les meilleures photos
historiques de « las Fiestas Patrias »

Partageons les bonnes idées.

Avec le concours de nos amis au Chili du site Enterreno Chile

Les meilleures photos historiques du 18 septembre.

Nous célébrons cela depuis 1811 et depuis, à quelques exceptions près, chaque 18 septembre est un jour de coutumes, de traditions, de bonne table et surtout de sens patriotique fort.

Voici une brève description des images historiques des différentes célébrations dans notre pays.

01- Une « Fonda » (endroit typique du Chili ou on célebre les fêtes du 18 septembre) avec un curieux nom « Le Renard avec le hoquet »: c’était l’une des attractions de la célébration, dans le parc O’Higgins en 1990. Photo d’auteur inconnue.

© En terreno Chile. Autor desconocido.

02- Une foule s’est réunie à la Pampilla pour fêter. Pendant des années, ce site à Coquimbo a été l’un des plus populaires pour célébrer cette date du pays.

Voici une photo impressionnante de milliers de personnes à côté de leurs voitures et de leurs chevaux dans les collines de La Pampilla en 1923. La photo est de Hermanos Puerta Roldán.

© En terreno Chile © Hermanos Puerta Roldán.

03. Un pas de Cueca (danse nationale) dans la région de centre.
On dirait que c’est une scène sortie d’une vielle peinture.
L’entourage est en Adobe, guitare, harpe, des enfants qui regardent et évidemment, le bon ivrogne dans un coin.

©En terreno

04. Tel un jour de pic-nic, les familles arrivent tôt à la vallée, pour trouver la bonne place, elles vont rester là pour fêter pendant plusieurs jours. Les teintes et salles à manger seront montés, elles vont déménager la moitié de leur maison, pour fêter comme il se doit. La photo est de Pedro Péndola, archives Enterreno.

© en terreno

05. Tu en fait trop Tumbaito!
Ce charismatique personnage de nom Rubén Salgado, était un des chanteurs de Cueca le plus populaire du Chili. La photo correspond à une de ces pochettes de disques, un vrai succès de ventes. Cette photo, prise dans les quais de la gare Centrale en 1971, reflète l’image qu’on se fait du « Huaso » ( équivalent du Gaucho en Argentine) urbain.

06. Comme ça avait l’air la « Pampilla » en 1953.
Peu à peu les voitures arrivaient dans cette vaste plaine, pour trouver un bon endroit pour fêter. Regardez le drapeau sur la voiture, il semblerait que cette tradition viennes d’une autre époque. Photo de Pedro Péndola. Archives de Enterreno.

07. Fonda « La Chilenita » en 1962.
Malgré le passage des années, les changements et sophistications, la célébration de fêtes patriotiques n’a pas beaucoup changé, et les « Fondas » sont presque pareil qu’il y a 50 ans. Photo archive CCU.

08. A travers cette photo, on respire l’ambiance du 18 septembre. Les musiciens et le cadre rurale complètent la scène parfaite.
Photo diapositive Reifschnaider archive Enterreno.

09. El Verdadero Guatón Loyola: Si! Existió y era bastante conocido, se llamaba Eduardo Loyola Pérez y quienes lo conocieron lo describen como un personaje vividor, campechano, amante de la buena mesa y hasta mujeriego. Pero la verdadera historia es que la famosa pelea no fue en el rodeo de Los Andes sino que ocurrio un domingo de 1954 en el rodeo de Parral, ahí fue donde por dárselas de encachao, lo dejaraon pa´la historia al Guatón Loyola, comadre Lola. Murió en en 1978 a los 54 años. Archivo diario « La Estrella de Iquique » y « El Mercurio »

10. Inauguration de la « Ramada » dans la ville de Quinteros. Le maire de cette ville côtière donne le coup d’envoi aux fêtes patriotiques en 1990.
Photo de René Cáceres, archive Enterreno.

11. Années 50. Cette photo, prise par le grand photographe Antonio Quintana capte parfaitement l’essence de la célébration ainsi que le plus profond de nos traditions. Archive de la Bibliothèque Nationale.

12. Deuxième ronde et claquettes. C’est une autre « Fonda ». On voit le grand nombre des personnes qui regardent danser ses camarades. Photo prise par Antonio Quintana.

13. La famille est réunie, quelques amis, une guitare et c’est tout bon pour aller danser. Photo archive de la famille Muñoz De La Fuente, archive Enterreno.

14. On n’a pas besoin d’un grand espace. La patio d’une maison s’avère être l’endroit parfait. C’est aussi une photo de Antonio Quintana dans les années 50. Archive de la Bibliothèque Nationale.

15. Si tu va picoler passe les rennes!
Deux « Huasos » posent à cheval, avec leurs verres vides. Cette photo fut prise en 1900, soit elle a 117 ans et ça pourrait être aujourd’hui. On ne connaît pas exactement l’endroit mais diverses sources disent qu’il s’agit de Colina, dans la région Métropolitaine.
Archive de la BNF!

16. A nouveau nos deux compères en l’année 1900.
Heureusement que les chevaux savent arriver seuls à leur écurie.
Archive de la BNF!

L’équipe de Enterreno vous souhaitent de passer d’heureuses fêtes patriotiques.
Partagez cette amusante sélection des photos!

Crédits : © En terreno Chili et toutes les autres organisations nommées.

Donnez votre avis sur l'article!