France-Chili

#Culture #Découverte #Partage #Voyage #SmarTourisme
NEWSLETTER

ABONNEZ-VOUS AUX INFOS D'ICI ET DE LÀ BAS

Mapuche, voyage en terre Lafkenche.

Partageons les bonnes idées.

L’Ambassade du Chili en France vous invite à découvrir l’exposition photo: « Mapuche, voyage en terre Lafkenche  » du 18 janvier au 23 avril 2017.

logo_mh

Le Musée de l’Homme vous propose un cycle de conférences, rencontres, projections et échanges en musique pour découvrir la culture Mapuche.

Où? Musée de l »homme.

Le samedi 21 janvier, journée sous le thème « entre art et sciences ».

De 14h30 à 16h: rencontre avec les artistes et scientifiques pour découvrir la genèse de l’exposition autour du film (40min).

Avec Florencia Grisanti et Tito Gonzalez Garcia, artistes du collectif Ritual Inhabitual ainsi que Serge Bahuchet, ethnoécologue et Flora Pennec, ingénieur d’études en botanique et écologie, du Muséum National d’Histoire Naturelle – Musée de l’Homme.

De 16h30 à 18h: rencontre avec les acteurs du programme de Médecine Interculturelle dans les hôpitaux en terre Mapuche.

Dans certaines régions où se trouvent des populations autochtones, il existe des pôles de médecine interculturelle publics où l’on peut aller voir un chaman et être remboursé par le système de santé chilien.

Avec Rosa Barbosa, chamane de l’hopital de Puerto Saavedra, Andres Paillaleo, coordinateur du Pôle de Médecine Interculturelle de l’hôpital de Puerto Saavedra et Digna Paillan Colihuinca, représante de communauté Mapuche de la région du lac Budi.

expo_mapuche_1expo_mapuche_2

Télécharger l’affiche de l’exposition.

Teaser – Mapuche, voyage en terre Lafkenche:

« Née d’une collaboration inédite entre le collectif d’artistes « Ritual Inhabitual » et les chercheurs du Département « Hommes, Natures, Sociétés » du Muséum national d’Histoire naturelle, elle met à l’honneur la culture Mapuche et notamment la cosmogonie, les pratiques rituelles et la connaissance des plantes qui se maintiennent, se transmettent et se transforment à travers la relation entre l’ancienne et la nouvelle génération.Le travail photographique sur les communautés amérindiennes « traditionnelles », mais aussi catholiques, évangéliques et les jeunes rappeurs de la banlieue de Santiago, a donné naissance à une magnifique galerie de portraits des acteurs des principaux rituels du peuple Mapuche ; tandis qu’en parallèle, une étude sur les plantes endémiques a permis la création d’un herbier, qui illustre non seulement la diversité des formes végétales existantes dans la région, mais aussi la diversité d’usages associés à ces plantes. »

Origine des images:

Toutes les images ont été réalisées avec une technique photographique atypique  » le collodion humide « , l’un des premiers procédés photographiques sur plaque de verre datant de 1851.

Les plantes ci-dessous représentent la diversité des formes végétales que l’on peut encore trouver dans les quelques forêts natives, les « bosque nativos », qui subsistent en Araucania, au Chili : des herbacées, des arbustes, des arbres, des lianes, des plantes épiphytes… Elles illustrent également la diversité des utilisations faites de ces plantes que ce soit pour la construction des habitations traditionnelles, l’artisanat, l’alimentation, la confection de remèdes médicinaux ou pour les rituels.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et à partager vos impressions sur cette magnifique initiative.

Retrouvez aussi d’autres informations sur l’Agenda culturel de l’Ambassade du Chili en France


Vous pouvez aussi vous intéresser à    ça – ou ça

logo-handicap-mental

Crédits : © MNHN - Flora Pennec © Tito Gonzales Garcia