France-Chili

#Culture #Découverte #Partage #Voyage #SmarTourisme

NEWSLETTER FRANCE-CHILI LES INFOS D'ICI ET LÀ BAS.

Magnéto: désert d’Atacama!

Partageons les bonnes idées.

 Le désert d’Atacama sur France 5.

Replay disponible encore 6 jours à partir du 27/02/2017

« Réputé pour être le plus sec du monde au point que certains endroits sont stériles, le désert d’Atacama s’étend sur mille kilomètres le long des côtes du Chili. Dans cet environnement particulièrement hostile, rien ne survit, même pas les bactéries. Cet espace est situé le long des côtes du Chili et enserré par deux reliefs. A l’Ouest se trouve la cordillière côtière et à l’est, les Andes. Cette barrière naturelle bloque totalement les précipitations. Alors que le sol est pauvre en eau, il est riche en métaux précieux tels que l’or, l’argent, le fer, le cuivre et le lithium. Ces matières se sont accumulées suite à un processus géologique spécifique aux déserts. Plus de sept cents mines y sont exploitées. »

Découvrez le Désert d'Atacama.

Vous pouvez aussi profiter de lire ou re-lire notre article « Aux portes du désert d’Atacama », dont voici quelques extraits:

La cordillère de la côte touche l’océan Pacifique, au fond. Cette plage se trouve entre la ville de La Serena et « Punta de Choros ». La baie dans la photo du milieu est prise de la terrasse d’un Restaurant dans le village de « Caleta de Hornos ».

Puis nous avons navigué vers la  » Reserva de Humboldt » -on reviendra avec un reportage sur cet endroit hors du commun-, un matin où le ciel et la mer étaient de la même tonalité, à peine 20 minutes en  bateau  en passant par des rochers habités par les pingouins de « Humboldt » et autres espèces de pélicans du nord.

Le voyage avait débuté par le tour de la ville de La Serena, fondée en 1544, ce qui fait d’elle la deuxième ville la plus ancienne du Chili.
 En vous promenant dans ces rues vous ne pourrez pas manquer les constructions de style colonial et néoclassique des siècles XIX y XX.

Vous pouvez aussi vous intéresser à  ça – ou ça  


 


Crédits : © France 5