France-Chili

#Culture #Découverte #Partage #Voyage #SmarTourisme
NEWSLETTER

ABONNEZ-VOUS AUX INFOS D'ICI ET DE LÀ BAS

3 films au cinéma!

Partageons les bonnes idées

logo-FRANCE-CHILI

Avec le concours du Service culturel de l’Ambassade du Chili en France

logo_gobierno-de-chile

Du 26 août au 4 septembre, trois films chiliens seront présentés dans le cadre du Festival international du film Nancy-Lorraine: « Pewen, milenario de Icalma » et « Oscar Huaiquimil Millahueque », de Benito Rivas Betancur, ainsi que « Quelques minutes avec Eugenia Moraga », d’Hector Hernandez Rubilar.

logo_lorraine_cine

« Pewen, milenario de Icalma » (PEWEN: Arbre millénaire d’Icalma), de Benito Rivas Betancur, Nabil Rodriguez Miguielles, Jaime Garcia Henriquez et Sergio Burgos.

ima_lorraine_1
Sinopsis
Bernarda Nahuelcura nous initie à la relation que son peuple, les mapuches, maintient avec l’araucaria, le pewen, un arbre millénaire, et le pignon, qui est le fruit de cet arbre. Malgré l’extermination de la population originaire, les pewuenches, du fait de la colonisation, subsistent des coutumes qui se refusent à disparaître, notamment la récolte des pignons. Ainsi, encore de nos jours, dans la lagune d’Icalma en Araucanie, ce fruit permet aux descendants de ce peuple de survivre et de nourrir leurs animaux tout en conservant leurs traditions.

« Oscar Huaiquimil Millahueque », de Benito Rivas Betancur.
Sinopsis
Oscar Huaiquimil est l’héritier d’un savoir faire ancestral. A travers son travail, la confection du Kultrun, il tente de représenter les différents aspects de sa culture mapuche. Grâce à la profondeur de son art, il parvient à préserver et à promouvoir les traditions permettant d’assurer la pérennité de celles-ci.

« Quelques minutes avec Eugenia Moraga », d’Hector Hernandez Rubilar.

ima_lorraine_2
Sinopsis
Née dans l’île de Chiloé (Chili), elle vivait en France depuis 1973, date du coup d’ État contre Allende . Elle a commencé à peindre des paysages de son île natale sur des planchettes de vieux parquets parisiens récupérées dans des bâtiments en cours de restauration, créant ainsi marines, volcans, paysages puisés dans sa mémoire faite des réminiscences de son enfance.
Son désir, à travers la peinture était de faire revivre et de faire connaître les contes et légendes de cette région de son enfance, que l’écrivain chilien Francisco Coloane a si bien décrite dans ses nombreux romans.


Merci au Service culturel de l’Ambassade du Chili en France

logo_service_culture_ambassade


Pas « accro » aux réseaux sociaux?

Allez dans « Partager l’article »  et cliquez sur l’« enveloppe »

Suivez France-Chili sur Facebook – Twitter

logo-FRANCE-CHILI


Crédits : © Festival international du film Nancy-Lorraine